Archives de Tag: Twitter

Chasse au trésor 2.0 pour Jimmy Choo

Avis aux fashionistas londoniennes ! La célèbre marque de chaussures organise CatchAChoo, une « Choo hunt » dans les rues de Londres.
Pour gagner une paire de Jimmy Choo, rien de plus simple : géolocalisez l’endroit où se trouve le représentant de la marque grâce à Foursquare (site de géolocalisation) ainsi qu’aux indices distillés sur Twitter et Facebook, rendez-vous sur place et trouvez la fameuse personne aux Jimmy Choo.
De quoi faire pâlir d’envie Carrie Bradshaw (l’héroïne de la série Sex & The City, Jimmy Choo addict !).

Une belle opération qui intègre intelligemment les réseaux sociaux comme Foursquare, à l’instar du dispositif Shop the City de Marc Jacobs.
Foursquare, nouveau phénomène américain qui compte déjà plus de 750 000 utilisateurs, devrait d’ailleurs devenir la nouvelle coqueluche des marques… (pour plus d’infos sur le site, voici un article instructif)

Publicités

Affichage morcelé + Twitter = Underground Puzzle

Depuis quelques jours, le métro new-yorkais sert de décor à un vaste puzzle-jeu de piste.
Point de départ : une série de 40 affiches révélant chacune une petite partie d’un mystérieux visuel.
Disséminées ça et là dans les stations de métro de Manhattan et de Brooklyn, ces pièces de puzzle n’indiquent qu’un seul et obscur message (ou plutôt hashtag*) : #UNDERGROUNDPUZZLE (relayé également via des pochoirs et stickers).


Un message certes très codé mais qui fait immédiatement référence à Twitter, support principal de cette campagne.
Car c’est sur le site de micro-blogging qu’il faut se rendre pour obtenir des indices, voir les photos de différentes affiches et étudier les théories des internautes.
En attendant le reveal de la campagne, hypothèses et conversations se multiplient, essayant toutes de faire la lumière sur l’annonceur qui se cache derrière #UNDERGROUNDPUZZLE.
Si la marque Daffy’s semble être la clef de l’énigme, Diesel, Motorola, Sony ou encore Nikon se classent parmi les idées les plus plausibles.
Mais il faudra encore patienter avant que l’agence Johannes Leonardo, à l’origine de cette opération, ne dévoile l’identité de l’annonceur mystère…
Une révélation qui risque de faire grand bruit.
Il se murmure déjà que le visuel recomposé choquera par sa suggestivité !
Aguicheuse ou pas, voici une belle opération de teasing qui intègre Twitter à une forme ludique d’affichage.

* hashtag : Sur Twitter, il s’agit d’un mot-clé précédé d’un #, permettant ainsi de regrouper les messages autour d’un même thème, d’un même lieu ou d’un même événement

Madame TreSesti, la Madame Irma 2.0 de Vodafone…

Pour promouvoir son offre internet Vodafone 360 (convergente mobile et PC), le géant des télécoms vient de lancer une plateforme interactive mettant en scène Madame TreSesti, une diseuse de bonne aventure d’un nouveau genre.
Cette dernière est en effet capable de décrypter votre personnalité, votre vie sociale, professionnelle et amoureuse… via votre compte Facebook ou Hyves (réseau social néerlandais, puisqu’il s’agit d’une campagne pour la Hollande).
Pour encore plus d’efficacité (ou de contacts générés !), Madame TreSesti utilise également Twitter et LinkedIn.
Un système de prédictions personnalisées qui se base donc sur votre activité de networking et sur la convergence des informations obtenues via les différents réseaux sociaux.

Le site internet, conçu par l’agence allemande Achtung! est superbement réalisé.
Mais nous restons néanmoins perplexes face au concept : certes, l’internaute consent à l’intrusion de Madame TreSesti (et donc de Vodafone) dans sa vie virtuelle-privée mais que se passerait-il si toutes ces informations étaient croisées et divulguées sans son réel consentement ?

Ci-dessous, le trailer de la campagne (digne d’une bande annonce de blockbuster !)

Lire la suite

Follow the white rabbit

Début décembre, la chaîne de science-fiction américaine Syfy a exhorté les New-Yorkais à suivre le lapin blanc d’Alice, sa nouvelle mini-série TV, remake du classique chef d’œuvre de Lewis Carroll.
Une course poursuite aussi étrange que cette version moderne d’Alice au Pays des Merveilles, qui s’est déroulée on et off line…
Après qu’une cinquantaine de clones en costards et masques de lapins débarque dans les rues de Big Apple, notre blanc héros a entamé sa fugue sur les murs de la ville via une opération de « beamvertising » (contraction des mots « rayons lumineux » et « publicité »).
Car l’agence Fallon (Minneapolis) a orchestré avec brio une projection en mouvement et grandeur nature, entre street art, affichage urbain et marketing sauvage… technique précédemment utilisée par des marques comme Rexona, Puma, eBay ou RedBull.
Le dispositif se prolonge sur Twitter et sur plusieurs sites « poupées russes », qui s’ouvrent par le site de détectives The White Rabbit Inc.
Un parcours virtuel qui annonce finalement la diffusion du premier épisode de la mini-série (le 6 décembre 2009), à mi-chemin entre fresque Tim Burtonienne et blockbuster US.
Hasard du calendrier, le réalisateur de Big Fish sort sa version d’Alice au Pays des Merveilles début 2010 ?

Vodpod videos no longer available.

Suivez les lapins dans New-York...

The White Rabbit Inc.

Lire la suite