Archives de Tag: PNNS

2010 : les tailles XL font recette !

« La taille mannequin c’est démodé ! », clame haut et fort la nouvelle campagne de la marque de lingerie Sans Complexe.

Des filles « Sans Complexe »…

Girondes, décomplexées et radieuses, les égéries de la publicité arborent fièrement leur 95D.
Preuve que les mannequins filiformes et androgynes n’ont plus l’exclusivité dans le paysage médiatique et publicitaire.
La tendance n’est certes pas nouvelle, mais ces derniers temps, la société offre une véritable place aux tailles XL.
Chaque mois, des milliers d’internautes suivent les conseils et coups de coeur en tous genres des blogueuses « rondes », dont le nombre ne fait que croître.

Les blogueuses XL et fashion

Parmi elles, Lisa du blog/e-zine « Les modeuses rondes« , Valérie et son « To be Alive » ou encore la célèbre Big Beauty (a.k.a Stéphanie Zwicky).
Cette dernière connait un tel succès, que sur elle, pleuvent les contrats. La marque de prêt-à-porter Devernois en a fait la styliste de sa collection D+ et M6, sa chroniqueuse beauté pour l’émission 100% Mag, rien que ça !

Collection D+, par Devernois

À l’instar de la blogueuse, Marianne James est devenue  « conseillère fashion » : depuis 2008, elle participe à la conception de collection Taillissime de LaRedoute.
Autre signe de la prise de pouvoir des rondes et de l’intérêt des marques/media pour ces tailles 50, la multiplication des papiers et unes de presse à leur sujet.
Dans les magazines, fleurissent des « Vive les Fatshionistas » (Glamour, juin 2010) ou des dossiers Spécial Rondes (Elle, mars 2010).

Cette année encore, l’émission Belle toute nue (M6), continue d’accompagner avec succès des femmes complexées dans leur quête de bien-être et d’acceptation de soi…
Bref, le mouvement des femmes pulpeuses est en marche, amorcé ou tout simplement relayé par les marques et les media.

Un tendance qui va de pair avec l’engouement toujours plus vif pour les émissions/jeux TV culinaires — comme Master Chef (TF1), Top Chef ou Un dîner presque parfait (tous deux sur M6) — ou pour la bonne chère. Car parallèlement au PNNS (Plan National « Nutrition Santé ») et aux campagnes en faveur d’un « manger sain » parfois tristounet et culpabilisant, la tendance « gourmandise » continue de s’affirmer. Les cakistas (comprenez, les fans de pâtisserie) et autres gourmand(e)s ont encore de beaux jours devant eux, qui font davantage passer les plaisirs de la table avant le tour de taille !

Publicités

Des larmes de salière…

En France, à l’heure du PNNS (comprenez Plan National Nutrition Santé) et des messages sanitaires qui défilent inlassablement sur nos écrans publicitaires, le gras, le sucre et le sel n’auraient plus de place dans nos assiettes.
En réponse à ces préoccupations pour une alimentation plus saine, les marques remplissent les rayons des grandes surfaces d’aliments avec toujours moins de sel et de sucre… et plus de vitamines.
Mais leur façon de parler de ces produits à mettre entre toutes les fourchettes n’a souvent rien à envier à la ritournelle agaçante qui demande d' »évite(r) de manger trop gras, trop sucré, trop salé ».

Voici donc un exemple canadien pour Knorr, qu’ils pourraient suivre pour rendre leurs « communications nutrition » moins culpabilisantes et plus amusantes.
Ici, haro sur le sel est fait d’une jolie manière : le sel est personnifié par une gentille petite salière qu’on chasse sans même un regret et qui se retrouve seule, à pleurer du sel sous la pluie.
Résultat, nous sommes attendris par ce Sel plus vrai que nature, aidés par une réalisation impeccable et une musique bien mièvre (How am I Supposed to Live Without You de Michael Bolton) !


Notez que pour une fois, c’est un blanc qui se fait sortir…