Archives de Tag: musée

L’art de la réalité augmentée

Fin septembre dernier, le musée Sukiennice (Cracovie) a lancé « Stories Behind the Paintings », une opération de réalité augmentée destinée à promouvoir sa collection d’œuvres de peintres polonais du XIXème siècle.
Le parti pris : raconter et mettre en scène les tableaux au moyen de la réalité augmentée, pour susciter l’intérêt du public.
Ainsi, les visiteurs, équipés au préalable d’un iPhone, pouvaient découvrir la face cachée des œuvres qu’ils avaient sous les yeux… via des scénettes narrant les histoires d’amour, anecdotes militaires ou criminelles liées à chaque tableau.


En parallèle et pour attirer les curieux, l’agence Leo Burnett (Pologne) a orchestré avec brio une campagne on et off line : des affiches invitaient les passants à appeler, à envoyer un message ou à se connecter à la page Facebook de l’opération. Et ceux qui composèrent le numéro indiqué sur l’affiche reçurent un mystérieux SMS ou message vocal relayant l’exposition.
Bref, un soupçon de teasing et de nouvelles technologies, beaucoup de storytelling, d’interactivité et d’entertainment pour dépoussiérer des œuvres tombées dans l’oubli !

Une stratégie adoptée par d’autres musées, qui ont su, eux aussi, prendre le virage de la réalité augmentée, à l’instar du musée des Beaux-Arts de la ville de Rennes ou du Museum of London.
Le premier a mis en place, depuis 2009, un « guide mobile » interactif qui dévoile aux visiteurs des informations sur les œuvres (contées par un avatar 3D) ainsi que des détails du tableau.
Quant au Museum of London, il a récemment créé une application de réalité augmentée sur iPhone, a.k.a Streetmuseum, permettant de voir, selon les endroits où l’on se trouve, des photographies historiques, superposées au paysage actuel.

Musée des Beaux-Arts de Rennes / Museum of London

L’art dans les moindres détails… et à portée de clic

Aujourd’hui, la culture se consomme autrement. Internet est en effet entré dans la danse et a transformé, entre autres le mode de consommation de la culture.
Diffusion en ligne d’opéras, visites virtuelles d’expositions et de musées, (cf post du 17 avril) VOD (vidéo à la demande), musique en ligne… le public accède ainsi à une formidable « base de données culturelle ».
Et depuis janvier, il peut admirer un Rembrandt ou un Velasquez dans ses plus subtiles détails : en quelques clics, il visionne en haute définition 15 chefs d’oeuvre du Prado, via Google Earth. La résolution des images est 1 400 fois plus précise que ce que prendrait un appareil photo de 10 mégapixels !

Détails des Ménines, Velasquez, 1656 (musée du Prado)

Détails des Ménines, Velasquez, 1656 (musée du Prado)