Archives de Tag: écologie

Vidéo interactive version jour/nuit…

Après la Journée Mondiale de l’Eau (cf post du 22 mars 2010), il y a l’Earth Hour, un évènement mondial qui aura lieu le 27 mars prochain.

Créé par le WWF, l’Earth Hour appelle chaque année, les entreprises et les particuliers à éteindre lumières et appareils électriques durant une heure.
Pour célébrer la 4ème édition de cette Heure pour la Planète, le World Wide Fund for Nature et l’agence The Virtual Factory viennent de lancer une vidéo interactive en stop motion que l’internaute peut visionner en version jour et en version nuit.
Le principe est simple. Appuyez sur l’interrupteur on/off (en haut à droite) et vous passerez d’une version à l’autre, chacune ayant une charte graphique et visuelle différente.
Encore plus intéressant, pour ceux équipés d’une webcam (allumée !) : la vidéo change en fonction de la lumière présente dans votre pièce.
Un concept déjà utilisé par Orange pour promouvoir sa VOD (cf post du 24 avril 2009) mais qui ici, prend tout son sens.

Alors, le 27 mars entre 20h30 et 21h30, tous à vos interrupteurs !
Record français à battre : 1% de la consommation nationale d’électricité épargnée en 2009 (ce qui équivaut à la consommation journalière d’une ville comme Lyon)…

Petit aperçu de la vidéo

Ci-dessous la vidéo YouTube version nuit, pouvant rediriger vers la version jour.
Sinon, pour ceux qui veulent tester la vidéo avec leur webcam, cliquez ici.

Lire la suite

Publicités

Ecrans de veille écolos par Wunderman

L’agence Wunderman (Londres) vient de lancer The Greensaver, un écran de veille qui « transforme » les écrans en appareils énergivores.
Des images d’imprimante, de bouilloire et de micro-ondes en marche associées aux indications énergétiques de ces appareils remplacent les habituels écrans de veille. L’objectif ? Inciter les employés à éteindre leur ordinateur avant de partir le soir !

GreenSaver

Des écrans de veille à télécharger

L’initiative semble efficace puisque Wunderman affirme qu’elle économisera 58 tonnes de CO2 par an, soit 20 000 € avec l’installation de ces écrans de veille sur tous les ordinateurs de l’agence londonienne…
Alors, si vous aussi, vous souhaitez que votre ordinateur se mue en outil de sensibilisation à l’environnement, rendez-vous sur le site de l’opération et téléchargez l’application Greensaver (pour PC et pour Mac).

Greenpeace fait aussi dans la poussière

A l’instar de l’artiste Alexandre Orion (cf post du 23 avril), Greenpeace Pologne utilise poussière et pollution pour sensibliser à la protection de l’environnement.
Une belle campagne de guérilla marketing qui se révèle être un manifeste en faveur de l’écologie et de la sauvegarde des animaux.
Son message est clair : Ils habitent dans la saleté et sont en voie de disparition
Le principe utilisé pour décliner la signature de la campagne l’est tout autant… à l’aide de pochoirs, la poussière des véhicules, murs et sols est essuyée de façon à dessiner des formes d’animaux.
Certes le travail des messagers Greenpeace s’avère plus simple et moins artistique que celui d’Alexandre Orion, mais le concept est efficace !
Là encore, un bon moyen pour faire de la sensibilisation, sans culpabilisation et sans grands discours…

Le requin Greenpeace

Le requin Greenpeace

Le réchauffement climatique version YouTube

Prenez la barre de chargement d’une vidéo YouTube, superposez une barre bleue symbolisant la montée des océans, et vous obtenez … une vidéo simple et efficace, signée GreenPeace !
Un sobre discours pour montrer le lien entre le réchauffement climatique (barre rouge) et l’augmentation du niveau des mers (barre bleue).

Rona, ou l’art de la récup’

Le quincailler canadien Rona récupère les restes de peintures et le fait savoir… en récupérant une publicité iPod Nano Chromatique !
Un simple affichage géant installé à Montréal et qui prolonge celui d’Apple.
Regardez plutôt…

Affichage Rona + Apple

Affichage Rona + Apple

Affichage Rona

Affichage Rona

Une initiative intéressante, mais qui a du déplaire au géant américain puisque quelques jours après leur installation, les deux affichages ont été retirés… à moins que l’espace publicitaire ait du être libéré pour une autre campagne.

Des graffitis écolos

Dans la veine du « green-artiviste » Joshua Allen Harris (cf post du 7 avril), voici un graffeur atypique et engagé : Alexandre Orion.
Plutôt que de peinturlurer voire défigurer les murs ou monuments, il dépoussière les tunnels de Sao Paulo.
Muni d’un vulgaire chiffon, il efface les traces de pollution laissées par les voitures… pour finalement donner naissance à des crânes humains ! Des crânes, qui ici ne dénoncent pas forcément la mort, mais plutôt les torts causés par l’Homme à son environnement.
Une belle manière de nous faire comprendre que le vélo, c’est mieux que la voiture !

Les "Reverse graffities" d'Alexandre Orion

Les « Reverse graffitis » d’Alexandre Orion

En bonus, une vidéo qui le montre en pleine action.

Quelques moteurs de recherche à tendance citoyenne

Vous souhaitez effectuer des recherches sur internet tout en participant à une action solidaire ou écologique ?
Voici une liste (non exhaustive) de moteurs de recherche faite pour vous ! Certains permettent de soutenir une association, d’autres de faire des économies d’énergies… Bref, nous vous avons répertorié quelques outils alliant recherches et engagement.

Soutenir le secteur associatif

www.veosearch.com
www.hooseek.com : Il permet de rechercher des infos via plusieurs moteurs de recherche (Live, yahoo…). Le petit + : un affichage des pages assez clair.
www.soliland.fr/solisurf
: Développé par l’association Soliland, ce moteur a une véritable démarche solidaire et permet à l’internaute de faire un don lorsqu’il effectue des achats en ligne. Le « pouvoir d’achat » se transforme alors en « pouvoir d’aider »!

Soutenir l’humanitaire

www.doona.fr

Soutenir l’écologie

http://etikoo.com

Préserver les ressources énergétiques

www.blackle.com et sa version française www.noirgle.net
Leur fond noir permet de réduire la consommation d’énergie. D’ailleurs, vous pouvez le vérifier vous même, grâce au compteur affichant le nombre de Watt-heures économisées.

N’oublions pas que ce sont les petits riens qui font les grands tous, alors pourquoi attendre ?