Archives de Tag: artistique

Alice au pays des merveilles mania

Ces derniers temps, la Alice de Lewis Carroll est partout !
Bientôt au cinéma grâce à Tim Burton (le 24 mars), la jeune fille inspire les marques, les grands magasins (comme Le Printemps), les magazines et les artistes.
Symbole d’une ère marquée par la tendance « régressive » mais aussi par un certain « désenchantement »,  cette Alice-là s’installe semble-t-il confortablement au rang des icônes 2010.
Certes enfant, mais pas princesse pour un sou, elle nous donne à voir un monde bizarre et surréaliste où le temps est dérèglé.
Un univers étrange qui plaît d’ailleurs autant que notre héroïne elle-même…
Bref, Alice et son pays des merveilles font vendre, et avec la sortie imminente du film de Tim Burton, ça n’est pas prêt de s’arrêter.

Petit florilège :

Lire la suite

Publicités

Epingles et boutons pour installations artistiques

De jolis oiseaux en cage, des arbres en fleurs ou de paisibles Bouddhas peuplent l’œuvre de l’artiste coréenne Ran Hwang… toute d’épingles et de boutons conçue !
En effet, depuis plusieurs années, cette diplômée de la School of Visual Arts de New York assemble patiemment ses installations sans utiliser un point de colle…
Un magnifique travail de longue haleine, qui lui aurait permis « de découvrir le sens de l’existence ».
« Like the monks practicing Zen facing the wall, my work is a form of performance that leads to finding oneself. » ajoute-t-elle.

Dreaming of Joy, 2008

Lire la suite

Louis Vuitton version manga

Le fruit d’une énième collaboration entre Louis Vuitton et l’artiste japonais Takashi Murakami vient d’être dévoilé au grand public !
Une vidéo intitulée Super First Love…
Une sorte de voyage initiatique à travers l’univers de l’artiste et du malletier français, version manga.
Pas transcendant du tout, mais ça vaut le coup d’oeil.

Un Notebook qui fait aussi grille-pain !

Un notebook selon l’ancienne acception du terme, c’est un carnet sur lequel on écrit ses pensées, ses états d’âme…
Aujourd’hui, à l’ère des NTIC et du Web 2.0, un notebook est aussi un minuscule ordinateur portable, un carnet papier en moins glamour !
Une polysémie qu’Evelien Lohbeck, jeune artiste hollandaise  a mis en lumière dans un petit film, mêlant animation et éléments vidéos.
Entre le réel et le virtuel, cette étudiante à l’Académie des Arts de St Joost à Breda, nous livre un regard tout en poésie et en finesse sur cet objet polyvalent, qui se transforme tantôt en grille-pain, tantôt en photocopieuse… et enfin en book.
Puisque ce sont finalement des morceaux (bien) choisis de son travail qu’elle nous donne à voir dans cette vidéo.
Une jolie façon de donner vie à son book artistique.
A « feuilleter » avec attention !

Greenpeace fait aussi dans la poussière

A l’instar de l’artiste Alexandre Orion (cf post du 23 avril), Greenpeace Pologne utilise poussière et pollution pour sensibliser à la protection de l’environnement.
Une belle campagne de guérilla marketing qui se révèle être un manifeste en faveur de l’écologie et de la sauvegarde des animaux.
Son message est clair : Ils habitent dans la saleté et sont en voie de disparition
Le principe utilisé pour décliner la signature de la campagne l’est tout autant… à l’aide de pochoirs, la poussière des véhicules, murs et sols est essuyée de façon à dessiner des formes d’animaux.
Certes le travail des messagers Greenpeace s’avère plus simple et moins artistique que celui d’Alexandre Orion, mais le concept est efficace !
Là encore, un bon moyen pour faire de la sensibilisation, sans culpabilisation et sans grands discours…

Le requin Greenpeace

Le requin Greenpeace

Des graffitis écolos

Dans la veine du « green-artiviste » Joshua Allen Harris (cf post du 7 avril), voici un graffeur atypique et engagé : Alexandre Orion.
Plutôt que de peinturlurer voire défigurer les murs ou monuments, il dépoussière les tunnels de Sao Paulo.
Muni d’un vulgaire chiffon, il efface les traces de pollution laissées par les voitures… pour finalement donner naissance à des crânes humains ! Des crânes, qui ici ne dénoncent pas forcément la mort, mais plutôt les torts causés par l’Homme à son environnement.
Une belle manière de nous faire comprendre que le vélo, c’est mieux que la voiture !

Les "Reverse graffities" d'Alexandre Orion

Les « Reverse graffitis » d’Alexandre Orion

En bonus, une vidéo qui le montre en pleine action.

Tweenbot, un petit robot vraiment pas comme les autres…

tweenbotTweenbot est un petit robot, qui ne paie pas de mine : il n’avance qu’en ligne droite et à la vitesse d’un escargot. Très fragile, il a bien du mal à s’adapter au monde qui l’entoure.
A première vue, inutile donc d’en faire le sujet d’un post…
Pourtant, mettez-le dans Washington Square Park, affublez-le d’un drapeau qui demande aux passants de l’aider à traverser le parc et regardez… Les piétons attendris, lui prêtent main forte et le protègent comme s’il s’agissait d’un enfant.
Un homme a même refusé de suivre les instructions et a renvoyé Tweenbot d’où il venait. Le prétexte ? Le bon chemin obligeait le robot à traverser la route !

Vodpod videos no longer available.

On adore donc ce petit bonhomme en carton-pâte créé par une jeune artiste, Kacie Kinzer (Tisch School of the Arts) et qui n’entend pas rivaliser avec les robots ou autres gadgets nippons !
Il a juste été conçu pour voir la réaction des gens dans une ville telle que New-York, face à un petit être comme Tweenbot. Le résultat est touchant, attendrissant, drôle et inattendu (Tweenbot n’a jamais été abîmé ni volé).
Un peu de douceur dans ce monde de brutes…

Pour en savoir plus sur l’artiste et ses Tweenbots : http://tweenbots.com/

L’art dans les moindres détails… et à portée de clic

Aujourd’hui, la culture se consomme autrement. Internet est en effet entré dans la danse et a transformé, entre autres le mode de consommation de la culture.
Diffusion en ligne d’opéras, visites virtuelles d’expositions et de musées, (cf post du 17 avril) VOD (vidéo à la demande), musique en ligne… le public accède ainsi à une formidable « base de données culturelle ».
Et depuis janvier, il peut admirer un Rembrandt ou un Velasquez dans ses plus subtiles détails : en quelques clics, il visionne en haute définition 15 chefs d’oeuvre du Prado, via Google Earth. La résolution des images est 1 400 fois plus précise que ce que prendrait un appareil photo de 10 mégapixels !

Détails des Ménines, Velasquez, 1656 (musée du Prado)

Détails des Ménines, Velasquez, 1656 (musée du Prado)

Quand une marque fait son cinéma…

Cela donne 3 petits films viraux que les amateurs de films français des années 60 apprécierons ! Et ils ont été réalisés par Mother (agence de pub londonienne) pour la marque Stella Artois.
À prendre au second degré, chacun détourne un titre de film hollywoodien (Dial Hard, 8 kilomètres et 24 heures) et réutilise les clichés français (accent anglais à couper au couteau, croissant au beurre…)
Tout est là, qui participe au spectacle : lenteur et couleurs passées, femmes élégantes, héros nonchalants, musique… et bien sûr la bière. Car, même si on ne l’aperçoit que brièvement, il s’agit pour ces petits bijoux du 7ème art de promouvoir la Nouvelle Smooth.

Dans un esprit tout aussi rétro, découvrez le site www.smoothoriginals.com, qui propose ces films ainsi que leurs affiches.
Pour visionner 8 kilomètres et 24 heures, vous pouvez également vous rendre sur CelaPartDeLà TV.

Un « green artiviste »…

Derrière ce concept quelque peu nébuleux, se cache (entre autres) l’artiste Joshua Allen Harris, un new-yorkais un peu fou… qui transforme des sacs plastiques en véritables sculptures-animales, prenant vie grâce au souffle des bouches de métro !
Une façon originale de sensibiliser à la protection de l’environnement par l’art. Aucun discours moralisateur, aucune logorrhée scientifique, aucune culpabilisation…

Retrouvez les autres créatures de l’artiste, ainsi que le making-of de son oeuvre sur la WebTV CelaPartDeLà.