Archives de Tag: Ambient marketing

Ray Ban underground ?

Les Ray Ban, c’est un peu comme les jeans Levi’s  ou les Converse : des accessoires devenus transgénérationnels !
Nos parents les ressortent de leurs étuis et nous, jeunes en quête d’identité, dévalisons les stocks de la marque.
Un temps out, ces lunettes lancées en 1937 sont donc de nouveau in.
Car la marque, à grand renfort de campagnes print, web, cinéma, événementielles, RP (etc.), a su imposer sa nouvelle signature « Never Hide » et ses montures auprès des jeunes générations (pour qui avant, les Ray Ban,  faisaient référence  au fashion faux-pas de Tom Cruise dans Top Gun ou à des binocles de « darons mal fagotés » !)
Bref, les 15-25 ans ont adopté la marque, et cela tombe bien, il s’agit du cœur de cible de Ray Ban.

Alors, pour promouvoir les modèles de sa gamme « Rare Prints », elle a décidé de jouer la carte du métro-store : une rame de métro installée place Calle de la Reina à Madrid, des sièges en forme de Wayfarer, des présentoirs façon plans de lignes de métro et du faux gazon (un brin trop kitsch).

L’évènement sera clôturé le 5 juin prochain par l’intervention de graffeurs qui décoreront la rame de métro.
Une opération d’ambient marketing en cohérence avec l’esprit underground et urbain de la marque… et qui fait écho au modèle « subway » Wayfarer, présenté dans ce wagon-showroom.
Pourtant, il est dommage que la marque n’ait pu s’installer véritablement dans le métro. Elle aurait sans doute gagné en visibilité et en impact, même si d’autres marques avant elle ont déjà envahi le subway (cf post du 6 mars 2010).
Sinon, Ray Ban aurait pu prendre ses quartiers dans un lieu un peu plus transgressif pour marquer les  jeunes esprits et clamer son slogan « Never Hide » (« ne jamais se cacher »)…

Lire la suite

En marche pour un environnement plus vert…

La Fondation Chinoise de Protection de l’Environnement et l’agence DDB (Chine) viennent de lancer une belle opération d’ambient marketing qui incite le grand public à utiliser… ses pieds plutôt que sa voiture.
Pour ce faire, une large toile représentant un arbre sans feuille a été installé sur un passage piéton. De chaque côté, des éponges gorgées de peinture verte (respectueuse de l’environnement et facilement lavable, of course !).
Ainsi, lorsque les piétons traversent, leurs chaussures, imprégnées de peinture déposent des traces sur la toile. Au fur et à mesure, le feuillage de l’arbre reprend donc de l’ampleur.
Une initiative ludique et « participative » qui a le mérite de d’inviter chacun à mettre le « pied à la pâte ».
Mais son impact reste limité, surtout dans un pays qui se classe en tête des états les plus pollueurs du monde (6921 milliards de tonnes de CO2 émis en 2009 selon l’EIA).

Flower pop-up

Un joli pop-up floral qui diffuse du parfum, telle fut l’idée de l’agence allemande Jung von Matt (Stuttgart) pour promouvoir le nouveau désodorisant « Pink Flower » d’Ambi Pur.
Le principe est simple : placer ce pop-up géant et multicolore au coin des portes de lieux publics aux odeurs nauséabondes (des toilettes de quatre villes outre-Rhin)…
Dès que les portes se ferment, une magnifique fleur se déploie, en même temps qu’un pschitt de la nouvelle « fragrance » Ambi Pur est diffusé…
Du polysensoriel au service d’une campagne d’ « ambient marketing » très réussie.
Bien senti !
… même si on regrette que ce concept ait été innové pour un produit si peu poétique…

Flower Power Your Room !