Archives de Tag: agence Ubi Bene

Ikea s’expose sur les quais du métro parisien : les images

L’évènement était annoncé pour demain (cf post du 6 mars 2010). Pourtant, c’est aujourd’hui que le mobilier Ikea a investi les quais des stations Saint Lazare, Champs-Élysées Clemenceau, Concorde et Opéra.
Ni une ni deux, nous nous sommes empressés d’aller voir la chose dans l’une de ces stations (Champs Elysées Clemenceau en l’occurrence).
Plutôt décevant à vrai dire… Certes les canapés (modèles Ektorp et Kalstad pour les aficionados) et les lampadaires de la célèbre marque suscitent l’intérêt, mais on a toujours l’impression d’être sur un quai de métro.
Pour créer d’avantage d’ambiance « home sweet home », il aurait sans doute fallu jouer la carte « total covering » du décor en trompe l’œil.
Avis mitigé donc, concernant cette opération qui ne diffère pas beaucoup de celle mise en place à la Gare de Lyon fin 2008. Il y a un an, le concept était le même et offrait la possibilité de tester les canapés au détour d’un guichet de train.

Enfin, nous devons le reconnaître, le sujet fait parler !

La "salon" Ikea à la station Champs-Élysées Clemenceau (10/03/2010)

Lire la suite

Publicités

Ikea s’expose sur les quais du métro parisien

À vos agendas !
Du 11 au 24 mars prochain, Ikea installe ses canapés aux noms improbables dans quatre stations de métro.
Et à cette occasion, les affiches 4×3 des stations concernées (Saint Lazare → ligne 12, Champs-Élysées Clemenceau → ligne 13, Concorde et Opéra → ligne 8 ) se grimeront de trompe l’œil pour parfaire l’ambiance « Comme à la maison ».

Une opération très prometteuse qui signe le retour de la célèbre firme suédoise dans le paysage urbain.
Ce joli coup de street marketing n’est d’ailleurs pas sans rappeler celui qu’Ikea s’était offert début 2008 dans les rames du métro de Kobe. Sauf, que Japon oblige, l’ambiance était très 60’s et les couleurs flashy.

Le métro de Kobe revisité par Ikea (2008)

Grâce à Ikea et son agence Ubi Bene (en collaboration avec Media Transports et la RATP), on aura presque envie de rester à attendre sur le quai du métro…